Danielle Boutet : Autotélisme (3e partie) : le pouvoir de l’attention

(Je continue ici ma réflexion sur l’autotélisme. Je crois effectivement qu’il s’agit d’une faculté humaine d’une immense importance, et ce, particulièrement en lien avec l’expérience artistique. Comme j’y reviens souvent dans mes réflexions et mes recherches, je propose ici un troisième volet à ma définition. «Jamais, en aucun cas, aucun effort d’attention véritable n’est perdu», écrivait Simone Weil (Attente de Dieu, Fayard, 1966, p. 68) Dans mon premier billet sur l’autotélisme, en mai dernier (http://www.recitsdartistes.org/carnet/8_autotelisme-autotelique-une-definition ), je m’étonnais du fait qu’un mot désignant une réalité si importante de l’expérience humaine soit si rare. En réalité, jusqu’à ce que Csikszentmihalyi l’utilise dans les années 1990 dans un livre sur la psychologie du bonheur, on peut dire que ce mot n’existait pas en français — du moins dans l’acception présente (il faisait partie du vocabulaire spécialisé de l’analyse littéraire). Or je crois que l’autotélisme est une faculté humaine d’une immense importance, et … Lire la suite